TonCoiffeur.com

Trouve le bon pour toi

La ligne professionnel Sébastien chez Dollarama!!

La ligne professionnel Sébastien et Schwartzkopf chez Dollarama!! 

présenté par: 


Crédit photo: Marie-Laurence Savard - 29 mars 2016 - Ville de Québec

Malheureusement, on ne peut rien faire contre ça? COMPLÈTEMENT FAUX...

Savez-vous, amis coiffeurs, que votre pouvoir est beaucoup plus grand que vous ne le pensez? 

Je suis coiffeure depuis plus d'une vingtaine d'années et j'entends mes compatriotes se plaindre à qui veut l'entendre, depuis tout ce temps. Je ne vais pas mâcher mes mots aujourd'hui, mais j'ai l'impression que vous n'osez pas bouger car vous n'aurez plus rien sur quoi chialer! Je m'explique...

La plupart des coiffeurs à qui je demande combien de produits recommandent-ils à leurs clients par semaine, me répondent régulièrement... Je propose ce avec quoi je travaille... j'ai plusieurs coups de cœur mais... j'achète au fur et à mesure... et la plus populaire..."Désolé, mais moi, je suis coiffeur, pas vendeur!" Chaque fois, ça me fait rigoler. Certes, vous n'êtes pas vendeur, mais d'abord et avant tout un conseillé. Et un conseillé recommande des produits! Le but pour la cliente, est ensuite de se le procurer! Si en plus, vous êtes magicien avec ses cheveux, elle voudra votre poudre magique afin de l'aider à reproduire votre travail. Appelez ça comme vous voulez, mais au final, c'est de la vente!

Les entreprises manufacturières de produits nous ont fait confiance, des années durant, pour faire le pont entre eux et les clients. Afin de leur acheminer le produit qui les aidera à reproduire, tout ou en partie, ce qui a été réalisé en salon. Combien de fois le produit n'est pas disponible en salon? " Mais ma chère dame: nous pouvons vous le commander!" Ben oui! Dans une société de consommation comme la nôtre... vous serez les premiers à vous le procurer ailleurs s'il n'est pas disponible. Vous avez une responsabilité en tant que coiffeur, mais malheureusement, elle est souvent négligée. Les entreprises manufacturières donc ont finit par céder aux offres des grandes surfaces. Vous avez bien fait votre travail au final, malgré vous, vous avez créer la demande pour vos produits professionnels. Les clients les veulent maintenant! 

Je ne peux pas traiter de cons, ceux qui ont vu, tout l'argent laissé par terre, par ces coiffeurs... qui ne sont pas vendeurs!! Les grandes quantités commandées par des grandes surfaces, ont fait saliver biens des manufacturiers et distributeurs. En plus, eux, ils vendent! Dommage que ceux qui faisaient bien leur travail car ils en paient aussi le prix. Pour tenir de l'inventaire, ça coûte cher! En plus, il faut être formé et les essayer, on prend donc une partie de notre investissement pour ça. On a pas d’entrepôt, non plus, pour y mettre de grandes quantités. Nous coiffeurs, sommes d'abord artistes, la gestion d'inventaire aussi demande du temps supplémentaire. Nous sommes des paresseux de la paperasse!

La solution?

Mettez vos culottes et prenez vos responsabilités! Exigez le respect de ceux que vous avez mis au monde! Regardez la réalité en face, rien ne tombe du ciel. Cela implique de changer vos méthodes de travail, d'apprivoiser de nouveaux produits, de recommencer les cocktails et apprendre à aimer autre chose! Comme changer de conjoint et arrêter de chialer! Sortez vos inventaires de vos salons et remplacez les par des marques protégées. Toncoifeur.com a déjà commencé le travail,  2 distributeurs en font maintenant partie: Coiffance et Binani
Si tous les coiffeurs refusaient un distributeur qui ne se conforme pas à nos attentes, que ferait-il?  
Vous avez un pouvoir en main, utilisez-le!

Moi, j'ai fait ce choix. Aujourd'hui nos ventes de produits représente 27% de notre chiffre d'affaire. Nous sommes en mesure d'offrir des conditions de travail décentes à nos employés et des formations gratuites avec les heures payées. Nous améliorons notre service clients et nous nous assurons de la qualité de celui-ci. Et comble de bonheur, nos clients renouvellent leurs recommandations!

Que voulez-vous de plus? Vous retrouver sur Toncoiffeur.com... Vous êtes trop paresseux pour ça! ;)

Présenté par:


Comments (2) -

  • Alexandre

    3/31/2016 1:08:52 AM | Reply

    Je suis pas certain de bien comprendre l article. Je tiens premièrement à vous dire que je suis représentant dans une ville où il y a un dollorama et que je vends entre autre les produits Sebastian. Je suis le seul qui a le droit de vendre ces produits sur mon territoire et pourtant je n es jamais vendu ces produit à ce magasin. Les produits sur la photo sont discontinué depuis environ 4 ans alors c'est probablement un restant de vieux stock qui était pogné avec ou une faillite qui a été racheter. Finalement pourquoi boycotter le distributeur alors que ce n'est pas lui qui a vendu ces produits? Même chose pour le Chi,  biolage, Red Ken schwarzkopf, etc qui se retrouve en pharmacie, probablement acheter dans les grands centre....merci

    • Janick Morin

      4/5/2016 6:52:06 PM | Reply

      Cher M. Alexandre,

      Parce que boycotter vos produits, fera en sorte que vos manufacturier devront réviser leur façon d'approvisionner les distributeurs. Et trouver une façon de faire afin que ceux qui restent collés avec des produits discontinués, comme vous dites, soient libérés et ce, afin d'éviter une descente vers le bas aussi drastique que celle que vous venez de vivre dans la ville de Québec. Facile à dire que c'est la faute des autres, afin d'éviter de prendre ses responsabilités, face au statut que vos coiffeurs collaborateurs ont permit, à votre marque, d'atteindre. C'est ici, une des première raison de la création de la convention du 80/20. M. Alexandre, en tant que représentant, Toncoiffeur.com vous invite à sensibiliser votre entreprise et prendre conscience du dommage que le "droping" fait à votre image de marque. Et nous éviterons, de cette manière, des "post" de Sébastien et de Schwartzkorpf à vendre à 3$!

Loading